jeudi 28 février 2013

Prenez tous un bout de souffrance s'il vous plait.

Cet article aurait pu s'intituler :
L'amour c'est mieux à deux #2.
Le célibat, je n'y arrive pas.
Comment faire souffrir deux mecs en moins de trois mois? & par la même occasion, se torturer soit même.

Je suis amoureuse et je souffre. Ou encore, je suis conne et je souffre ><.
Comprendre nos sentiments, la chose la plus difficile au monde.



Bref, je n'ai jamais connu un tel bide amoureux de toute ma vie. Ben ouais, fallait bien que je connaisse un jour la dépression amoureuse par laquelle tout le monde passe, non ? 
Je quitte un gars, dont je suis toujours amoureuse. Je m'en rends compte trois mois après. Bien sur, tout aurait été moins drôle si je n'étais pas allée voir ailleurs, soit de sortir de nouveau avec un gars qui fini par s'attacher à moi ... 
Rebelotte la souffrance infligée à autrui. Mais allons-y, tant que nous y sommes, que toute la planète souffre, c'est mieux comme ça d'ailleurs !


Vous savez, comme quand vous avez envie que tout le monde prenne un cookie, pour que tout le monde ingurgite autant de calories que vous. La même chose. Prenez tous un bout de souffrance s'il vous plait !

J'ai re dévoilé mes sentiments, ça n'a pas été facile mais je l'ai fait. 
Résultat. Re Bide total. C'est à ce moment-là où je suis censée dire : L'amour c'est vraiment pas pour moi ?
En tout cas, si j'avais su que c'était si compliqué de dévoiler ses sentiments, que l'autre t'en mete limite une en pleine face en te disant que t'as tout chamboulé & que en plus de ça, tu as le number two qui pleure & que tu dois consoler.
Résultat 2 : Je consoles number one, je consoles number two, et je me consoles moi la pauvre pimbêche qui aime semer la zizanie.
Euh ... Pourrions nous rembobiner au temps où tout allait bien, s'il vous plait ? Genre, au temps où les sujets de mes articles Humeurs "Catégories pessimisme" ne portaient uniquement sur des question du genre : Pourquoi faut-il grandir un jour ? 
S'il te plait.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire