mercredi 6 mars 2013

{ Bienvenue dans la vraie vie d'une étudiante.

En Septembre 2012, bébé oiseau à quitté le nid douillet pour prendre son envol et s'installer confortablement dans un nid à lui tout seul.
& oui, peu à peu j'ai découvert une nouvelle vie, celle d'étudiante. Vous êtes tous & toutes passés par là. L'indépendance, les potes, le boulot, les bars mais finalement être étudiante ce n'est pas seulement ça ! 


Bienvenue dans la vraie vie d'une étudiante 
(en orthophonie. et réunionnaise).


 Faire les courses en utilisant la calculatrice de son Iphone pour ne pas dépasser le budget (d'ailleurs plutôt restreint, soit dit en passant).

 Manger des haricots verts et du concombre, parce que c'est ce qu'il y a de moins chers.

 Attendre de n'avoir que du thé vert et une boîte de maïs au fond du placard pour se dire : "Bon, aujourd'hui on fait les courses !"

 Se rendre compte qu'on a plus de papier toilette un Vendredi matin, alors qu'on a utilisé le budget de la semaine. Prendre une décision que tu n'as jamais pris auparavant : En piquer dans les toilettes de ton école.


 Partager les frais, même quand tu achètes une bouteille de vin à 4,55 euros.


 Faire des soirées crêpes en se faisant réciter le dictionnaire (Bienvenue en prépa orthophonie ><).


 Dormir sur un clic-clac & avoir la flemme de le refaire tous les jours, donc le laissé en vrac.


 Manger des soupes chinoises aux nouilles, car ça coûte 0,47 centimes. Attention, surtout ne pas prendre les marques où c'est écrit qu'en chinois. Ok, les produits sont à 0,07 centimes de moins mais on préfère pouvoir lire ce qu'il y a dedans tout de même.


 Aller au Leader Price à 2 minutes de chez soi à pied. Revenir chez soi, une fois avoir fait les courses.
Et se rendre compte qu'on a oublié d'acheter quelque chose, genre la bouffe du minet.
(Bon, certes, ça ne doit pas arriver qu'aux étudiants mais en tout cas moi, ça m'arrive tout le temps).


 Se goinfrer une fois de retour chez ses parents le week-end parce que chez toi il n'y a pas de chocapik (pour ne pas citer de marques) ni d'Oréo.


 Se balader dans la ville en bavant devant les fringues chères et se dire qu'on ne pourra pas les acheter.


 Faire ce qu'on veut sans avoir de comptes à rendre.


Inviter des amis une première fois, faire des pâtes à dîner.
Inviter des amis une deuxième fois, faire des pâtes à déjeuner.
Inviter des amis une troisième fois, et refaire des pâtes à dîner.
En gros, plus de deux personnes chez toi qui viennent manger = pâtes, pesto et fromage râpé !


Avoir une flemme incommensurable de faire la vaisselle (pour ne pas dire, le ménage en entier) mais s'en vouloir quand on l'empile dans l'évier.


Bref, j'ai testé être étudiante.

7 commentaires:

  1. Je me reconnais dans certains trucs, dis donc. Héhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah' en tant qu'étudiantes c'est normal :D !

      Supprimer
  2. Oh la la! ça me rappelle des souvenirs tout ça! (oui je suis vieille et j'assume! :D)
    Ok, je galérais grave à cette époque (va faire chauffer de l'eau pour les pâtes pour 8 personnes avec une vieille plaque électrique toi... la misère!)mais je crois que c'est à cette période que j'ai eu mes meilleurs moments entre potes! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, les plaques électriques ... c'est une affaire !
      Mais c'est clair, qu'on passe des merveilleux moments !

      Supprimer
  3. je me reconnais pas du tout xD mais un conseil : les haricots vers, c'est pas du tout ce qu'il y a de moins cher, au contraire! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etant donné que je vis à la réunion, les prix ne sont pas la même, mais c'est vrai qu'il y a moins chers que les haricots verts :)

      Supprimer