vendredi 9 mars 2012

Nous sommes tous un, aucun et cent mille.

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler d'un artiste que j'ai découvert récemment. Benjamin Béchet, photographe Français originaire de Marseille intitule sa dernière série photographique Je suis Winnie l'ourson. En effet dans ses oeuvres le photographe s'intéresse à des questions sociales, ainsi dans cette série il met en scène des personnages fictifs tels que Spiderman, Mickey & bien d'autre encore, dans des situations de précarité, de marginalité. 

" A travers une manipulation ironique de l’identité, Je suis Winnie l’Ourson veut susciter une réflexion sur la stigmatisation de l’Autre mettant en scène les peurs et les contradictions qui y sont liées.
La ville est le théâtre d’une vague d’intolérance et de violence ouverte contre une partie de la population qui incarne une altérité crainte et refusée. Figures marginales, travailleurs au noir, sans papiers… Personnes invisibles ou montons noirs; sur leurs identités complexes et variées, on colle une étiquette qui simplifie et dénigre l’autre. Dans leurs vêtements, nous avons mis des super-héros, des icones, des célébrités connues de tout le monde globalisé. Pour se rappeler qu’une personne n’est jamais ce que nous en voyons, mais toujours quelque chose de plus complexe, que chaque identité est partielle, que nous sommes tous un, aucun et cent mille." dit il dans la présentation de son oeuvre. 

Je m'excuse mais il n'y a rien de mieux pour représenter une oeuvre que les paroles de son propre auteur. Ce n'est donc absolument pas pour me faciliter le travail que j'ai cité l'auteur. :)  
En fait, l'auteur utilise des personnages masqués et célèbres pour nous renvoyer aux costumes que nous portons chaque jour et qui cache nos vrais traits de caractères et dissimule notre vraie personnalité, ce que nous sommes réellement.

Je trouve la symbolique de cette série si réelle. Dans le fond, collons nous pas toujours une étiquette à qui que ce soit ? Mais en fait on n'y connait rien, finalement nous sommes tous ignorant. Ignorant des histoires de chacun, ignorant de la vie des autres, ignorant.
Qu'est ce qui nous permet de juger & d'en oublier parfois qu'autrui a une personnalité, une histoire, un passé & un avenir?
Je vous laisse sur cette pointe de reflexion avec la série Je suis Winnie l'ourson.











1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup cette série. Bel angle de vue pour une désacralisation du héros.

    RépondreSupprimer